Le bionettoyage : Qu’est-ce que c’est ?

Afin de prévenir tout risque d’infection ou de contamination par virus, champignons et bactéries, savoir reconnaître et faire effectuer un nettoyage assainissant en profondeur est important. Toutes les techniques de nettoyages ne se valent pas, surtout lorsqu’on parle de désinfection et décontamination. En ces temps où le Covid-19 frappe le monde entier, il est nécessaire de penser aux bons gestes de nettoyage afin d’éliminer tout doute et toute suspicion quant à la contamination probable de surfaces côtoyant multiples individus.

Définition de cette pratique

Le bionettoyage est avant tout une technique d’assainissement et de propreté utilisant un procédé concret afin de nettoyer et désinfecter des établissements sensibles à la prolifération de virus ou bactéries.

Il se base sur trois caractéristiques : le nettoyage ; le rinçage ; et la désinfection. Cette méthode tend à éliminer les micro-organismes, virus et bactéries de toutes les surfaces. L’agent en charge de ce traitement utilisera des produits conformes tels que du détergent et du désinfectant, ainsi qu’un équipement adapté.

    • Le nettoyage, c’est la première étape cruciale. Elle va venir éliminer les salissures visibles et les micro-organismes non-visibles s’étant développés.
    • Le rinçage, quant à lui, va chasser le détergent de la surface et importer avec lui le reste des micro-organismes s’étant mêlé au biofilm du détergent.
    • La désinfection, elle, viendra s’assurer de finaliser l’élimination de toute bactérie, champignon et virus pouvant être restés sur la surface.

Les techniques appliquées lors de ce type de nettoyage visent notamment à effectuer en premier lieu la prévention de toute transmission de bactéries ou de virus. Parce que le premier geste pour rester en bonne santé est un nettoyage désinfectant, ce type d’action s’avère indispensable dans les établissements de santé et publics, mais également lors de pics de virus dans n’importe quelle structure.

Les différentes techniques

Il existe aujourd’hui deux modes différents de bionettoyage. Le choix de la technique va différer au niveau de la sensibilité aux risques de contamination par bactéries et virus de l’espace à nettoyer.

      • La méthode de séparation : Chaque étape du nettoyage est effectuée séparément et avec minutie. Le lavage des surfaces est effectué avec du détergent ; le rinçage des surfaces avec de l’eau clair ; puis le désinfectant appliqué sur l’ensemble des superficies nettoyées.
      • La méthode 2en1 : cette pratique est destinée à des lieux trouvant des risques légers à modérés de contamination. Elle favorise un nettoyage plus flexible et concis, en seulement deux étapes : à l’aide d’un produit spécialement conçu fait de détergent et désinfectant, l’agent nettoie et désinfecte en une seule fois ; il viendra ensuite rincer le tout à l’eau claire.

Les avantages liés à ce type de nettoyage

Ce service de nettoyage opéré par une entreprise de désinfection est l’une des plus sûres manières de répondre aux exigences qu’impliquent la limitation de propagation d’un virus tel que le COVID-19 ou de bactéries. Il est non seulement un allié de choc pour assurer un environnement sain, mais il est aussi le réflexe numéro un que l’on doit adopter en cas de risque d’infection.

Ce processus de nettoyage est, de fait, sans risque pour la santé, car il ne rejette aucun produit nocif ou allergisant dans l’environnement pour l’être humain. Il est tout de même conseillé de porter un équipement spécial lors de son application par l’agent de nettoyage.

Sans endommager les surfaces exposées, il détruit au maximum chaque micro-organisme sur son passage. La tartre déposé au niveau des points d’eau est également chassé, éliminant le possible dépôt de bactéries qu’il renferme.
Les surfaces nettoyées sont non seulement assainies, mais respirent la propreté.

À qui est-ce destiné ?

Cette technique d’assainissement se consacre avant tout :

      • Aux milieux hospitaliers et médicaux: lieux favorisés par la proliférations des virus et bactéries, ce type de nettoyage régulier y est obligatoire afin de maintenir un niveau microbien sain et maîtriser la reproduction de maladies, dont l’infection nosocomiale (c’est-à-dire une infection contracté directement sur le lieu de santé);
      • Aux industries agro-alimentaires : afin de limiter les risques de contamination entre les outils et les aliments, il est nécessaire pour ce milieu de se diriger vers ce type de nettoyage. Cela assure un équilibre entre les potentielles bactéries apportées par un aliment, une machine utilisée, un employé ; et l’empêchement de sa propagation sur toutes les surfaces et toute la production en cours.
      • Aux structures publics : les lieux accueillant des masses d’individus doivent également penser à utiliser ce genre de technique afin d’assurer la sécurité sanitaire de tout le monde.

Mais, ceci n’est en aucun cas une liste exhaustive. En effet, ce nettoyage est hautement recommandé de nos jours pour toutes les structures (publics ; privés) de petite, moyenne et grandes surfaces, accueillant des foules ou simplement des employés. En ces temps de virus touchant le monde entier, il est utile, voire inévitable, de faire appel à une entreprise de désinfection afin d’éviter de répandre le virus.

Les étapes et les règles à respecter

Une bonne méthode de nettoyage est sans conteste prodiguée par des professionnels compétents ayant des connaissances dans le domaine, et utilisant du matériel spécifique. Faire appel à une entreprise de désinfection est plus qu’important : leurs employés possèdent un savoir-faire unique et appliquent des produits spécialement choisis et conçus pour ce type de nettoyage, avec des accessoires de bonne qualité.



Les règles incontournables de ce nettoyage désinfectant gravitent autour de ses trois étapes importantes : elles ne doivent en aucun cas être mélangées. L’ordre de ces étapes est important afin de s’assurer d’un résultat optimal. Il est également capital de suivre des exigences que seul un agent technique de surface connaîtra dans les moindres détails (les manières d’application des produits ; l’utilisation et le dosage des produits ; l’utilisation de l’équipement fourni, et dans quelles mesures il doit les changer ; le nettoyage du matériel utilisé, etc).

Pour un nettoyage efficace et sans abîmer les surfaces exposées aux produits, il est notable d’utiliser différents produits suivant les caractéristiques de la surface.
Enfin, un nettoyage correctement établi nécessite également un ordre logique entre les pièces nettoyées. Il est préférable de commencer par les pièces qui seraient moins exposées à la contamination, vers les pièces les plus exposées.

Entreprise de nettoyage extrême et de désinfection.