Comment éliminer les puces dans un logement ?

Vous avez récemment remarqué des puces chez vous ? Elles commencent à envahir votre habitation et pourtant vous ne savez pas quoi faire ? Une infestation de puces de parquet peut rapidement devenir un cauchemar si vous n’agissez pas tout de suite. Découvrez dans cet article toutes les solutions et les différents produits qui vous aideront à combattre ces insectes indésirables.


Vous êtes infestés de puces ? Contactez nous pour un devis gratuit au 06 52 00 45 38.

 

Important à savoir sur les puces

Contenus de la page

Si votre boule de poils a des puces en permanence, il y a de grandes chances que votre parquet et toute votre maison soient aussi infestés. Grâce à leur petite taille, les puces ont la capacité de sauter plus loin que tout autre insecte. Prenons une comparaison pour mieux vous éclaircir : si un homme de taille moyenne disposait des mêmes facultés qu’une puce, il pourrait sauter jusqu’à 50 m de haut, sur une longueur de 90 m. Alors, imaginez ! En ce qui concerne une minuscule puce, elle peut atteindre environ 48 cm de longueur et 33 cm de hauteur afin de rejoindre sa proie.

Il est aussi important de savoir que les puces de parquet sont en premier lieu des puces de chien ou de chat. Ces dernières pondent leurs œufs sur leur hôte. Ces œufs vont ensuite se détacher facilement de la fourrure de votre animal domestique et atterrir dans les zones qu’il fréquente : entre les lattes des parquets, dans son panier, sur le canapé, dans la moquette… Si les conditions sont propices, une éclosion massive et brusque de puces de parquet aura alors lieu.

Bien connaître les puces pour mieux s’en débarrasser

Sachez qu’il existe actuellement près de 2 500 espèces de puces. La plus fréquentée est la « puce du chat », dont le nom scientifique est « Ctenocephalides felis ». Eh oui, il y a autant de petits insectes hématophages capables de piquer et aussi de sucer le sang d’animaux hôtes (qui sont surtout des carnivores). Le sang de chats, de chiens et même le nôtre. Effectivement, ces minuscules bestioles ne font pas de distinction quand il s’agit de piquer. Il est assez compliqué de se débarrasser d’elles dès qu’elles se sont bien installées chez vous. Toutefois, en respectant une combinaison de plusieurs méthodes, vous pouvez réussir à les éliminer une bonne fois pour toutes.

Les puces sont de petits insectes sans ailes (aptères) qui se raffolent du sang de leurs hôtes. Elles peuvent se transmettre très facilement d’un animal à un autre, et sont difficiles à repérer. En plus d’éprouver des démangeaisons, la plupart des animaux peuvent présenter une perte pilaire, des infections cutanées et même des maladies plus ou moins graves. Les piqûres de puces peuvent également nous transmettre des allergies et des maladies. D’où l’importance de découvrir des moyens de luttes très efficaces.

En moyenne, les puces adultes peuvent pondre 50 œufs par jour sur votre boule de poils, et ce, sur une période de deux mois. Ensuite, ceux-ci tombent sur les tapis, les tissus d’ameublement, les parquets… bref, sur tous les endroits où votre animal passe. Au fil du temps, ils éclosent et deviennent des puces qui peuvent vivre jusqu’à un an. Une puce peut piquer son hôte plus de 10 fois par jour, alors imaginez la souffrance de votre chat ou votre chien ! Et si vous remarquez 5 ou 6 puces se balader sur le corps de votre animal, cela signifie que plus de 100 autres puces se développent dans votre habitat au même moment. En effet, seuls 5 % de la population de puces vivent sur votre boule de poils. On parle alors de puces de chat ou puces de chien. En ce qui concerne les 95 % restants, ils sont éparpillés un peu partout dans votre maison, les canapés, les tapis et tous les recoins imaginables. On les appelle alors les puces de parquet. Toute votre habitation représente un véritable réservoir de puces de parquet ! Vous comprenez donc désormais que les éradications de ces minuscules insectes permanents (qui demeurent toujours sur le même animal) passent majoritairement par le contrôle des stades immatures présents au sol, qu’il s’agit d’œufs, de larves et de cocons.

Les puces de parquet apprécient énormément la chaleur. Cela semble donc normal si elles sont plus virulentes en été. Par ailleurs, à la fin de cette période de l’année, leurs populations atteignent leur pic, lorsque l’humidité et la température indispensables à l’émergence de puces de parquet adultes sont optimales. Elles prolifèrent également à l’automne et au printemps, puisque la douce chaleur dans nos habitations représente un milieu parfait afin de garantir leur cycle biologique. Ces bestioles peuvent aussi demeurer actives pendant tout l’hiver, car notre chauffage leur permet.

En ce qui concerne les larves et bon nombre de puces adultes, sachez qu’elles peuvent mourir, mais en dessous d’une température de 0 °C.

Les stades de développement d’une puce

Une puce passe par 4 stades de développement :

  • Œuf : à la suite d’un repas sanguin, une femelle peut pondre jusqu’à 10 œufs blancs et ronds de 0,5 mm de long environ. Ces derniers sont déposés sur tout le corps de l’hôte et peuvent tomber dans le coussin, au sol, dans la niche… En fonction des conditions de l’environnement (humidité, température, etc.), un œuf peut se développer plus ou moins rapidement. Dans des conditions propices, l’œuf éclot après seulement quelques jours, et se transforme en une larve de 1,5 mm de long environ.
  • Larve : de couleur blanchâtre, la larve est similaire à un ver. Elle est très sensible aux variations de température, à la lumière et à l’humidité. Elle se nourrit précisément de dépouilles larvaires, de sang séché et de débris organiques. Dans des conditions non propices, la larve peut survivre 200 jours et se déplacer environ 30 cm par minute. Malgré sa fragilité, elle peut parfaitement se fixer de manière solide à des fibres comme des poils de moquettes et de tapis, ou encore se cacher sous les plinthes et dans les fentes de parquets.
  • Cocon : pendant son 3e stade de développement, la larve se recouvre de fibres, de poussières et de débris organiques. Elle se tisse alors de cocon grâce à la soie fournie par ses glandes labiales. Dans le cocon, elle brunit et se développe en adulte.
  • Adulte : mesurant entre 1 à 4 mm, la puce prend alors une couleur brun rougeâtre ou brun foncé. Même si elle ne dispose pas d’ailes, elle peut se déplacer très aisément dans la fourrure de votre animal. Ses pattes robustes l’aident à réaliser de grands sauts, et les épines présentes sur celles-ci lui permettent de s’accrocher de manière ferme à son hôte. La puce de parquet adulte peut demeurer enfermée dans son cocon plus longtemps que la normale, jusqu’à ce que des conditions favorables permettent son éclosion (concentration de CO2, variation de température, vibrations sur le sol, etc.). Elle se nourrit à plusieurs reprises chaque jour, mais elle peut tout à fait survivre plusieurs semaines sans se nourrir.

S’en débarrasser peut parfois se montrer onéreux et occuper énormément de temps. Il vous est donc capital d’agir immédiatement, efficacement, et ce, sur tous les fronts. N’hésitez pas à combiner différentes techniques avec une routine de traitement efficace. Ainsi, vous pouvez éliminer ces intrus nuisibles à tout jamais !



Les signes cliniques prouvant une infestation de puces chez votre animal

Malgré leur petite taille, les puces peuvent engendrer des démangeaisons dues à des piqûres formant des rougeurs sur la peau de votre animal. Des piqûres qui peuvent même être douloureuses chez certaines boules de poils. En outre, bon nombre d’animaux affectés ont plus de chances (malheureusement) de développer une allergie à la salive de puces, aussi nommée « Flea Allergic Dermatitis » ou FAD. Ce qui peut entraîner d’importantes démangeaisons, des pertes de poils (alopécie) plus ou moins graves, une dermatite miliaire accompagnée de croûtes, des pellicules, des plaies et un érythème, notamment après des mordillements plus importants. Souvent, l’irritation due aux piqûres est bénigne, toutefois, si votre animal de compagnie présente plusieurs piqûres, il risque d’avoir une importante anémie.

L’allergie la plus fréquente est l’hypersensibilité aux piqûres. Dans les régions où l’infestation de puces est importante, près de 40 % des chiens produisent des immunoglobulines (IgE) pour répondre aux différents composants allergiques présents dans la salive des insectes. En général, les animaux affectés se grattent au niveau de la partie postérieure de leur corps, surtout à la base de la queue, sur l’abdomen et la moitié inférieure des cuisses.

En se mordillant ou se léchant, votre animal peut également ingérer des puces, provoquant alors des troubles digestifs. Effectivement, les puces peuvent être porteuses de vers de tout genre. Voilà pourquoi il est aussi capital de vermifuger tout animal porteur de puces.

Les puces sont des insectes parasites qui peuvent transmettre des maladies bactériennes comme la peste, la maladie des griffes du chat ou encore le typhus.

En cas d’infestation, les jeunes puces, une fois affamées, peuvent aussi piquer les humains, engendrant ainsi des démangeaisons et des boutons.

Comment déceler les puces ?

Quand les puces se nourrissent, elles se cachent sous le pelage de votre animal de compagnie, en particulier au niveau du cou, des oreilles, de la queue, du museau, ainsi que dans les zones chaudes de son corps. Pendant la digestion, elles laissent de petites déjections noires que vous pouvez apercevoir sous les poils à l’aide d’un peigne très fin ou un peigne à puces.

Il arrive cependant qu’après le toilettage de votre boule de poils, les petits grains noirs disparaissent. Vous devez donc demeurer méfiant et surveiller de près son comportement qui aura alors la fâcheuse habitude de se mordiller et de se gratter.

Dans le cas où vous apercevez des puces, c’est le signe d’une infestation massive. Effectivement, elles se reproduisent très vite et seuls certains insectes sont visibles, à l’inverse des larves et des œufs qui sont invisibles à l’œil nu dans votre logement. Vous devez donc traiter le plus vite possible votre animal de compagnie, ainsi que son milieu.

Le diagnostic

Le simple fait de découvrir des puces ou leurs excréments permet de poser un diagnostic définitif. Le diagnostic de dermatite repose précisément sur différentes observations, comme les signes cliniques, les antécédents et la présence d’excréments de puces. Au cours de l’examen clinique, le vétérinaire peut relever la présence de puces et/ou de leurs excréments, la répartition de la dermatite et la présence de lésions. Pour déclencher une réponse positive immédiate, on procède alors à un test cutané intradermique qui utilise un antigène de puce à une dilution de 1/1000 et un témoin positif et négatif. Une réaction positive au traitement qui est basé sur un programme complet antipuces est aussi très sollicitée et peut servir de diagnostic.

Où effectuer le traitement afin de se débarrasser de puces ?

  • Dans le panier de vos boules de poils et même partout où ils peuvent se coucher
  • Sur les brosses d’animaux, les balayettes, les balais, les brosses d’aspirateur ainsi que dans le tube en marche avant son extinction
  • Les moquettes, les parquets, les tapis, sous les meubles et les sièges, dans tous les coins
  • Les canapés, les sièges, les tissus de couvertures, de coussins et de housses
  • Dans les endroits où les œufs ont pu rester logés, mais pas sur les murs (à moins que le bas soit recouvert de tissu ou de paille)

Se débarrasser des puces adultes sur les animaux de compagnie

Bien que cela ne représente que 5 % de toute leur population, il est important d’éliminer les puces adultes se trouvant sur votre chien ou votre chat. En effet, c’est en général la présence d’un animal de compagnie dans un habitat que commence l’infestation de ces bestioles hématophages. Pour votre lutte antipuce, il est donc inévitable de traiter de manière régulière votre boule de poils. Plusieurs produits adulticides et insecticides sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Ils peuvent avoir une action topique une fois utilisée de façon directe sur votre animal, et certains peuvent être appliqués par voie sanguine. Vous avez également la possibilité d’utiliser des pipettes, des colliers, des shampoings, des peignes, des cachets et même des comprimés.

Toute forme galénique présente ses avantages, mais aussi ses inconvénients, et il est essentiel d’utiliser la technique la plus efficace pour éviter un échec d’éradication. Si certains sont répulsifs, mais peu rémanents, d’autres n’ont en revanche aucune activité répulsive, mais vont persister dans l’organisme de votre boule de poils pendant quelques semaines.

Comme vous pouvez le constater, il existe plusieurs solutions adaptées à tous les animaux de compagnie et à toutes les circonstances. Mais avant toute chose, demandez conseil à votre vétérinaire pour éviter les mauvaises surprises et les risques d’allergies. Ainsi donc, vous éliminez les puces adultes sur votre animal et bloquez le cycle de reproduction de ces insectes pour prévenir une nouvelle infestation de votre maison par les œufs ainsi que par les larves.

Faire le bon choix de traitement antipuces pour son chien et son chat

En premier lieu, vous devez rester très vigilant et surveiller de manière régulière votre animal. Servez-vous d’un peigne à puces et vérifiez s’il existe des déjections de puces dans ses poils. N’hésitez pas à insister aux zones préférées de ces insectes parasites (queue, cou, oreilles, museau…). Après chaque prise, vous devez tremper le peigne dans de l’eau bouillante afin de les exterminer. Une telle action mécanique d’élimination et de surveillance est le complément incontournable d’un bon traitement antipuce.

Tout traitement d’animal de compagnie contre tout insecte piqueur passe par l’usage régulier d’antiparasitaire, et cela, répété à temps. Pour ce faire, tout un éventail de produits, disponibles sous plusieurs formats s’offre à vous (colliers, pipettes, lotions, sprays, shampoings et aliments complémentaires). Ces produits permettent de repousser les puces, mais aussi les autres parasites comme les poux, les tiques, les acariens, les phlébotomes et les moustiques.

Votre choix d’antiparasitaire doit se baser sur le mode de vie de votre boule de poils, ainsi que vos besoins en matière de praticité. Privilégiez les produits d’origine végétale et non nocifs pour les chats et les chiens. Vous pouvez trouver sur le commerce divers produits insectifuges afin de protéger votre animal en éloignant les bestioles hématophages, mais aussi différentes insecticides d’environnement pour vous débarrasser de tous les parasites.

Les colliers

Sachez que les colliers insectifuges disposent d’une durée d’efficacité d’environ 4 mois, toutefois, ils exigent d’être portés de manière constante autour du cou de votre animal. Étant répulsifs et disponibles en différentes tailles, ils ne sont pas conçus pour être attachés à une laisse et encore moins l’être.

Vous pouvez retrouver des colliers contenant un complexe d’huiles essentielles naturelles qui peuvent être utilisés aussi bien en traitement qu’en prévention.

Les pipettes

Les pipettes antipuces ou spot-on sont très simples à utiliser, toutefois, elles doivent être appliquée directement sur la peau, à une partie du corps inatteignable pour votre chat ou votre chien. Il peut s’agir des omoplates, du dos et de la nuque. Souvent commercialisées par pack de 2, elles sont efficaces pendant un mois chacun, le lot de 2 pipettes permettant un traitement pendant 2 mois.

Disponibles en fonction du poids de votre animal, les pipettes sont constituées d’huiles végétales et d’extraits de plantes. Utilisées à titre préventif ou encore curatif, elles ne peuvent cependant pas traiter les parasites internes comme les vers intestinaux.

Les shampoings

Les shampoings insectifuges sont plus efficaces sur les animaux infestés pendant les périodes d’été. Ils permettent aussi de les protéger contre le parasitage externe pendant toute l’année. Efficaces au moment du premier bain, ils sont plutôt considérés comme des produits complémentaires, puisque leur durée d’efficacité varie en fonction du mode de vie et des besoins de votre chat ou chien (en fonction de la saison, vie en intérieur ou en extérieur, exposition, problème cutané…), ainsi que de la fréquence à laquelle il est shampouiné.

En fonction des besoins, il existe différents types de shampoings antipuces. Si votre animal de compagnie n’aime pas l’eau, surtout le chat, vous pouvez opter pour des shampoings secs sans rinçage :

  • Disponibles sous forme de mousse : ils s’appliquent directement sur le pelage comme tout autre shampoing normal, mais sans eau, et sèches extrêmement vite
  • Disponibles en poudre : qui sont à saupoudrer sur le poil de votre animal. Lorsque vous massez ce dernier, ils s’imprègnent alors sur le pelage. Une fois achevé, vous n’avez qu’à retirer l’excédent de produits avec un peigne. Mais même sans cette opération, l’excédent s’élimine de lui-même

Quel que soit votre choix, nous vous conseillons vivement de privilégier un shampoing d’origine végétale, dont le pH est neutre. Soyez certain que ce produit n’irritera pas la peau et le poil de votre chien ou de votre chat.

La lotion

La lotion insectifuge est un produit souvent disponible avec un spray vaporisateur qui vous aide à éliminer très rapidement les puces sur votre animal et à le protéger des autres insectes parasites. Pour cela, vous humidifiez son pelage avec l’aide d’un rebrousse-poil afin de bien l’imprégner, notamment sur la zone dorsale, de la tête à la queue.

Si vous vous retrouvez avec une infestation massive, vous pouvez pulvériser votre spray à plusieurs reprises, jusqu’à ce que tous les insectes piqueurs disparaissent entièrement, avec une fréquence d’une fois par jour au cours de 3 jours, et espacé d’une semaine.

Utilisée de manière régulière, la lotion peut être combinée aux pipettes et aux colliers antipuces.

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires permettent de réduire les infestations et les piqûres des puces tout en purifiant le sang et en le rendant moins attractif. Certes, les comprimés que vous avez reçus de votre vétérinaire sont faciles à prendre pour votre animal de compagnie, cependant, il est plus judicieux de les mélanger à sa nourriture (humide ou sèche) et dans l’eau qu’il boit.

Avec un nombre de gélules variant selon les produits, ces compléments vous permettent de traiter votre boule de poils avec une ou 2 cures de 30 jours et espacées d’un ou 2 mois, en fonction de son poids. Il est surtout conseillé de les donner en prévention, entre le mois de mars et le mois d’octobre, et pendant les périodes d’été.

L’insecticide concentré

Ce produit agit de manière efficace contre les insectes piqueurs et permet de protéger votre chien ou votre chat. Très indispensable, il peut être utilisé en complément de traitement insectifuge. Pour les premières applications, vous pouvez le pulvériser une fois par jour pendant 3 jours, et ensuite une fois par semaine. Dans le cas d’une infestation de masse, pulvérisez-le deux fois par jour pendant 6 jours, et ce, jusqu’à l’extinction totale des puces.

Où dénicher les produits antipuces ?

En pharmacie

Le plus souvent, les produits antipuces pour chien sont à base de perméthrine. Si elle est utilisée de manière correcte, avec une dose et une fréquence d’application bien respectées, cette dernière peut offrir une efficacité satisfaisante. Cette molécule est en revanche très toxique pour les chats.

Le fipronil est aussi accessible sans présentation d’ordonnance.

Au supermarché

Des pipettes et des colliers sont vendus dans les rayons des moyennes et grandes surfaces. Vous pouvez même y trouver des produits étiquetés « à base de produits naturels ».

Malheureusement, ces produits ne présentent qu’une efficacité moindre. Comme leur vente n’est pas encore réglementée, aucune étude n’est obligatoire afin de démontrer leur efficacité.

Chez le vétérinaire

Chez le vétérinaire, plusieurs molécules sont disponibles sur ordonnance. Si certaines disposent d’une efficacité renforcée et permettent d’agir sur le milieu, d’autres proposent une plus vaste innocuité pour les animaux domestiques, puisqu’elles ne s’activent qu’au contact des puces.

Sachez que seul le vétérinaire est en mesure de choisir le produit antipuces le plus approprié à votre chien ou à votre chat. Vous pouvez lui demander conseil à tout moment.

Éliminer les puces dans son logement : un grand nettoyage s’impose !

Il s’agit d’un point essentiel dans votre lutte contre les puces ! En effet, si vous ne pensez qu’à uniquement traiter votre animal de compagnie, toute votre peine sera perdue, car les puces reviendront très rapidement et en plus grand nombre.

En cas d’importante infestation de votre habitat, vous devez adopter certains réflexes afin de vous débarrasser des puces de parquet.

Laver tout ce qui peut être lavé

Enlevez toutes les housses (coussins, canapés, etc.), les rideaux, ainsi que la panière de votre chat ou de votre chien. Une fois, passez-les à la machine à laver à haute température afin de détruire les œufs de puces. Entre temps, nous vous demandons de jeter tout ce qui peut être jeté. Après, pensez à bien nettoyer tous vos sols à l’eau chaude qui est additionnée de savon noir afin d’éliminer les larves et les œufs logés entre les parquets, les carreaux, les plinthes et tous les autres interstices.

Faire passer l’aspirateur un peu partout

Fauteuils, canapés, moquettes, tapis, matelas, parquets… passez votre aspirateur un peu partout, dans n’importe quel recoin de votre maison, notamment sous les meubles, pour éliminer les larves et les œufs de puces de parquet. Une fois, nous vous conseillons vivement de vous débarrasser du sac. Si vous êtes en possession d’un aspirateur sans sacs, vous pouvez nettoyer soigneusement celui-ci pour empêcher toute nouvelle infestation.

S’armer de patience

Les larves et les œufs de puces peuvent persévérer pendant des semaines dans votre habitat. Cela dit, un entretien régulier de tout votre intérieur vous permettra de vous débarrasser de ces insectes. Surtout, multipliez les nettoyages tout en mettant en avant l’aération quotidienne de vos pièces.

N’oubliez pas de passer de façon régulière votre aspirateur sur les interstices du parquet et les plinthes. En cas de besoin, vous pouvez vaporiser sur vos sols et vos parquets un spray antipuce adapté au pelage de votre animal.

Astuces naturelles : nos meilleurs conseils pour vous débarrasser enfin des puces

Heureusement, il existe toute une multitude de remèdes de grand-mère tout à fait naturels pour éliminer les puces de parquet. Eh oui ! La chimie n’est pas l’unique solution ! Découvrez sans plus attendre nos meilleurs conseils qui pourront vous sauver la mise pendant le traitement antipuce de votre habitat.

Le bicarbonate de soude

Vous vous demandez comment vous en servir ? Alors, avant de passer l’aspirateur, versez ce remède naturel sur vos moquettes, tapis, meubles, parquets, sols… Ensuite, prenez une brosse assez dure et frottez-la directement. Une fois, passez votre aspirateur dans toute l’habitation et jetez le sac dans une poubelle située à l’extérieur.

Le sel

Comme le bicarbonate, le sel est aussi un excellent remède naturel afin de vous débarrasser des puces de parquet. Agissant tel un produit asséchant, il vous permet de venir à bout des puces adultes. Pour le traitement, prenez du sel (de préférence du sel fin pour plus d’efficacité) et versez-le sur le sol de chaque pièce. Laissez ensuite reposer pendant une journée ou deux avant de passer l’aspirateur. Encore une fois, pensez à jeter le sac dans une poubelle placée à l’extérieur.

Le spray aux herbes

Vous pouvez trouver plusieurs sprays aux herbes qui permettent d’éliminer les puces sur internet. Composés de produits non toxiques, ils peuvent être utilisés même en présence de vos enfants et de vos animaux de compagnie.

Si vous êtes à court de temps et que vous ne voulez pas commander de sprays aux herbes, sachez que vous avez la possibilité d’en préparer rapidement chez vous. Pour cela, vous devez préparer les ingrédients suivants : 500 ml de jus de citron, 2 litres d’eau, 250 ml d’hamamélis et 4 litres de vinaigre. Versez ensuite le tout dans un vaporisateur.

Bien avant toute application du produit fait-maison, devez passer minutieusement l’aspirateur, vider toutes les poubelles et laver la literie ainsi que les taies d’oreiller. Vous pourrez ensuite vaporiser votre spray sur les meubles, les moquettes, les parquets, les rebords de fenêtres ou encore les paniers des animaux.

Le spray au citron

Le citron est un fruit qui peut être utilisé de plusieurs façons dans une habitation. Outre le fait d’être un excellent remède naturel contre les piqûres de guêpes, c’est aussi un puissant remède pour l’habitat, la cuisine et le jardin contre les puces.

Pour préparer votre spray naturel au citron, vous devez découper celui-ci en fines tranches que vous faites bouillir dans un demi-litre d’eau. Laissez ensuite reposer le liquide pendant toute une nuit avant de le verser dans un vaporisateur.

Le lendemain, vaporisez tout le mélange dans toute la maison : paniers des animaux, meubles, chaises, moquettes, tapis, parquets… Ce n’est tout de même pas la peine de tout tremper, vous n’avez qu’à simplement humidifier.

Le produit vaisselle

Ce piège à puces est fabriqué à partir de deux ingrédients seulement : de l’eau et du liquide vaisselle. Pour ce faire, vous devez remplir des bols ou des assiettes avec de l’eau chaude ainsi que de produit vaisselle dont vous disposez chez vous. Une fois, vous mettez les récipients dans toutes les pièces où vous avez constaté l’infestation de puces.

Sachez que le mélange obtenu à partie de liquide vaisselle et d’eau agit comme une colle attirant les puces, à cause de sa composition sirupeuse. Il est important de répéter cette démarche par jour, tout en changeant le remède à chaque fois. Cette technique marche le mieux pendant la nuit, puisqu’en effet, les puces sont notamment des insectes nocturnes.

Le romarin

On peut dire que cette plante est un remède naturel puissant afin de combattre les puces. Vous avez la possibilité de l’utiliser afin de résoudre les petites infestations, même sur les animaux (en fonction de l’application). Sous forme de poudre, vous pouvez vous en servir sans aucun tracas dans votre habitation.

Afin de préparer une poudre aux herbes, vous devez rassembler tous les ingrédients suivants : de l’absinthe, de la rue, du romarin, de la menthe poivrée et du fenouil. Versez ces herbes dans un mortier et réduisez-les en poudre. Vous allez ensuite disperser le mélange sur vos meubles, vos moquettes, les paniers de vos boules de poils, ainsi que sur tous les recoins de votre habitat où les puces peuvent se cacher.

Important à savoir : Bien qu’il soit un remède naturel contre ces petites bestioles, le romarin ne luttera pas contre celles-ci, toutefois il les chassera.

La terre de diatomée ou célite

La célite ou terre de diatomée est composée de diatomées : des résidus microscopiques d’algues fossilisées. Il s’agit d’une poudre fine non toxique pour l’homme. Très puissante, elle permet de combattre les puces, puisqu’elle dessèche.

Vous pouvez vous en servir la dispersant sur toutes les zones que vous pensez être infestées par les puces. Après avoir appliqué une couche, vous laissez la poudre agir pendant 2 jours avant de passer l’aspirateur.

Important !

Si vous utilisez ce remède naturel, vous allez alors devoir choisir de la célite de qualité alimentaire. Même si elle n’est pas toxique, la poudre peut tout de même engendrer des irritations des yeux et de la gorge. Nous vous conseillons donc de porter un masque pour vous protéger chez vous.

Les plantes répulsives

Autre remède afin de venir à bout de ces minuscules bestioles : les plantes répulsives. La plupart de plantes contiennent des huiles uniques, des produits chimiques et des substances qui peuvent gêner les puces. Ces dernières voudront alors les éviter.

Vous pouvez trouver plusieurs sortes de plantes capables de repousser les puces. L’usage de ces plantes dans votre habitation, dans des platebandes ou encore dans des pots, est un excellent remède maison contre ces insectes piqueurs.

La menthe

En plus d’être savoureuse, de dégager un bon parfum et d’être simple à entretenir, la menthe représente la plante antipuce par excellence. Vous avez aussi la possibilité de la planter dans un petit pot afin de faire fuir les tiques et les puces.

Aromatique, elle possède un arôme atypique et très rafraîchissant. Par ailleurs, elle est l’une des plantes les plus sollicitées afin d’éliminer les tiques et les puces, parce qu’elle ne présente aucun danger pour votre boule de poils.

Étant une plante envahissante, elle peut coloniser tout votre jardin et donc ternir votre décor extérieur. Nous vous recommandons de la cultiver dans un petit pot afin qu’elle ne pousse pas trop.

Le chrysanthème

En plus de donner de magnifiques fleurs colorées qui peuvent parfaitement embellir votre jardin, le chrysanthème est aussi une excellente plante répulsive naturelle contre les puces. En outre, ses fleurs peuvent repousser les cafards et les poux.

Poussant très facilement et utilisés comme ornement, les chrysanthèmes sont vivaces ou annuels. Vous pouvez les planter autour d’autres plantes ou encore sur les bords de votre espace vert afin d’optimiser leurs effets contre les tiques et les puces.

L’ail

Vous pouvez planter de l’ail dans votre jardin afin de repousser les puces et les tiques. Vous avez aussi la possibilité d’écraser quelques gousses d’ail pour ensuite les disperser tout au long de vos allées, ainsi que d’autres plantes.

Étant un excellent insectifuge naturel, l’ail aide à repousser beaucoup d’insectes. Attention, si vous avez un chat, dans la plupart des cas, cette plante peut représenter un danger.

La lavande

Magnifique et appartenant à la famille de la menthe, la lavande donne des fleurs colorées (d’un bleu tendre ou même violacé) en forme de minuscules corolles et un arôme ensorcelant. Très sûre pour vos animaux, elle vous permet de repousser les puces tout en dégageant une odeur singulièrement agréable. Elle vient également orner vos massifs de façon subtile.

Si vous voulez en planter dans votre jardin, alors sachez qu’elle ne pousse que dans les sols rocailleux et bien drainés, ensoleillés et calcaires. Outre le fait de bloquer l’apparition de tiques et de puces, la lavande repousse aussi les moustiques et les mites.

La citronnelle

Aussi nommée verveine des Indes, la citronnelle est une plante herbacée tropicale de la famille des Poacées. On la cultive notamment pour ses tiges et ses feuilles dont les qualités aromatiques rappellent le goût du citron.

Possédant plusieurs propriétés, elle contient des répulsifs digestifs, antiseptiques et entièrement naturels contre les puces. Elle est aussi très appréciée en gastronomie pour sa saveur unique et l’intensité de son arôme.

La cataire

Similaire à la menthe, la cataire est une plante que les chats apprécient beaucoup. Plus connue sous l’appellation herbe à chat ou encore menthe aux chats, elle produit une odeur soutenue de menthol qui attire les félins et qui les protège des puces. Cela s’explique surtout par le fait qu’elle contient une huile répulsive contre les insectes. Pour information, ses feuilles sont très utilisées dans la conception de jouets permettant de divertir les chats.

La sauge

Réputée pour son action pesticide et antimicrobienne, la sauge produit un composant actif qui est très toxique pour les puces. Elle pousse un peu partout à l’état sauvage, toutefois, vous pouvez la cultiver dans votre jardin ou votre patio.

En plus de sentir très bon, elle est sûre pour votre animal. Après la pluie, son arôme devient de plus en plus intense.

La marguerite

Cette magnifique fleur blanche à feuilles blanches est très appréciée dans le jardinage pour sa beauté unique. En plus, elle est une excellente répulsive contre les mouches, les moustiques et les puces. Ne vous inquiétez pas, elle n’est pas non plus dangereuse pour vos animaux. Notre conseil : frottez les feuilles de la marguerite directement sur les poils de votre chien ou de votre chat.

Un traitement insecticide pour une éradication plus efficace

Important : Avant de commencer le traitement, videz les penderies, les commodes, les tables de nuit à proximité des zones infestées.

Le traitement de sol avec un régulateur de croissance

Conçu à base de produit exclusivement étudié afin de lutter contre les puces de parquet, le régulateur de croissance est souvent combiné avec un insecticide afin de prévenir de nouvelles éclosions d’œufs.

Vous devez le pulvériser sur les surfaces horizontales du sol (à une distance de 50 à 60 cm), mais aussi sur le dessus des meubles si vous avez un chat. Vous pouvez aussi traiter de la même manière les plinthes, les fentes de parquets, les sièges (après avoir retiré les coussins), les bords de tapis…

Sachez que le régulateur de croissance ne provoque pas l’élimination directe des puces. Cependant, il perturbe leur processus de développement normal en entravant la formation de chitine qui constitue essentiellement le corps d’une puce et en permettant la mortalité pendant les mues. En tout cas, son effet biocide sur ces insectes indésirables est immédiat.

Sa durée d’action permet de protéger votre logement pendant 6 mois environ. Mais comme tout autre produit biocide, veuillez lire les renseignements concernant le régulateur de croissance avant toute utilisation.

Le traitement de volume avec un diffuseur insecticide Fogger

En complément du traitement de sol, le traitement de volume permet de tuer les puces de parquet adultes.

Appuyez fortement sur la languette. Une fois, quittez immédiatement la pièce. En seulement quelques minutes, l’appareil se vide. Laissez ensuite agir le Fogger pendant 3 à 4 heures environ.

Mise en garde

  • Évacuez aussi bien les personnes que les animaux (même les aquariums) de la pièce traitée
  • Éteignez tous vos appareils, toutes les sources de chaleur et toute flamme
  • Après le traitement, évitez de laver les zones traitées au cours des 3 et 4 semaines qui suivent

Le traitement par vapeur sèche

L’éradication des puces de parquet par vapeur sèche est une technique complémentaire à la fois écologique et efficace, car cela n’utilise aucun produit insecticide. Seules la pression et la chaleur permettent d’éliminer les insectes sous toutes leurs formes en créant un choc thermique. Le principal avantage de cette méthode est que vous n’avez pas à évacuer votre habitation au cours du traitement.

Intervenir tout en étant protégé

Il est toujours primordial de se protéger lorsqu’on manipule des produits biocides. Ainsi donc, vous devez porter des gants, des vêtements appropriés, ainsi qu’un masque de protection.

Même s’il existe actuellement toute une multitude d’astuces afin de combattre les puces, celles-ci ne sont jamais efficaces à 100 %. Alors, certes, elles permettent de contrôler les infestations aussi moindres que massives, mais elles ne peuvent pas toutes les résoudre. C’est notamment dû au fait que bon nombre de méthodes ne marchent que sur les puces adultes et non sur les œufs et les larves. En conséquence, une toute nouvelle infestation peut survenir à tout instant.

La meilleure manière de vous débarrasser définitivement des puces, c’est de contacter un professionnel spécialisé dans le traitement de puces comme NORD NETTOYAGE. Un véritable expert peut vous offrir les meilleures prestations, ainsi que les meilleures solutions afin d’éliminer intégralement les puces présentes dans votre logement.

NORD NETTOYAGE : des solutions antipuces efficaces

Comme avec les piqûres de moustiques, les piqûres de puces laissent aussi une trace rouge sur notre peau et engendrent des démangeaisons. Par ailleurs, de nombreuses personnes réagissent intensément à la salive de ces insectes hématophages et déclenchent même une allergie. À la simple idée de puces, certains d’entre nous développent déjà un symptôme de démangeaison. En outre, ces petites bestioles sont parfois associées à un manque d’hygiène. Soyez certain que leur simple présence peut faire naître du désagrément à tous vos convives. Au moindre cas d’infestation dans votre logement, il est fortement conseillé de réagir très rapidement afin d’éviter de plus lourdes conséquences. Vos invités ne voudront pas revenir chez vous et vous ne retrouverez pas votre confort d’avant.

NORD NETTOYAGE vous propose une prestation entièrement dédiée au traitement de problèmes de puces chez vous. Nos services sont efficaces et proposent un niveau de sécurité très élevé non seulement pour votre famille, mais aussi pour tous vos animaux domestiques. Nous mettons à votre disposition des technologies et des innovations de dernier cri afin de résoudre le plus rapidement possible vos problèmes. Bien évidemment, selon vos besoins spécifiques, ainsi que de la nature de l’infestation, nous adaptons nos techniques de traitement.

Pour retrouver votre confort et votre tranquillité d’avant, faites appel à NORD NETTOYAGE. Nos experts mettent tout en œuvre afin de résoudre en toute sécurité et de façon professionnelle votre problématique.

  • Solutions sur mesure et discrètes qui ne vous dérangeront pas au quotidien
  • Techniciens hautement qualifiés qui savent très bien les problèmes des différents types de puces et comment les gérer
  • Produits efficaces à forte rémanence selon votre situation

Pourquoi faire appel à NORD NETTOYAGE ?

Même si de nombreuses raisons peuvent vous pousser à passer l’aide d’un professionnel (peur d’un coût exorbitant, gêne, inquiétude que cela ne marche pas, inconfort à l’idée que d’autres personnes voient tous les recoins de votre logement…), cela demeure la meilleure alternative pour vous débarrasser des puces de façon efficace et surtout durable. Lorsque nos experts certifiés prennent le relai, vous pourrez alors économiser vos efforts. Vous donnez à notre équipe la permission de travailler dans votre habitat et ensuite le récupérer entièrement vide de ses occupantes indésirables. Ainsi donc, vous pourrez enfin être débarrassés du poids psychologique et physique de la lutte contre ces nuisibles.

Nos experts sont en parfaite mesure d’évaluer l’importance d’une infestation et de la traiter efficacement en décelant toutes les cachettes grâce à des appareils innovants. Cela permet notamment de vous proposer une intervention à la fois rapide et ciblée qui ne viendra pas perturber votre vie.

Les désinsectiseurs sont habiletés à se servir de produits à forte rémanence qui ne sont pourtant pas accessibles aux particuliers. Cela exige dans ce cas des formations spéciales et des certifications que seules des entreprises de désinsectisation comme NORD NETTOYAGE peuvent acquérir. En outre, quelques produits peuvent être dangereux au cours de la manipulation. Vous devez donc laisser des professionnels expérimentés s’en charger afin d’éviter tout accident.

Un devis gratuit ainsi qu’un contrat complet

Avec une demande croissante d’exterminations, bon nombre de sociétés en profitent énormément quand il est question de rédiger un devis. De leur côté, les particuliers sont tellement désespérés de se débarrasser des puces de parquet qu’ils n’hésitent pas à prendre le risque de payer des sommes considérables. À partir de maintenant, vous devez vous assurer que le devis est compréhensible et a du sens. Pour toutes questions, notre exterminateur saura vous apporter des réponses claires et précises, et vous expliquera dans les moindres détails chaque point que vous ne comprenez pas.

Comme nous croyons en nos capacités, nous n’avons pas peur de vous offrir des garanties de 6 mois. À l’inverse d’autres arnaqueurs, nous vous offrons un second passage si des puces sont encore présentes à la suite de notre intervention.

Le déroulement d’une extermination

Sachez que l’extermination des puces de parquet se divise en plusieurs démarches pendant lesquelles nos techniciens vous guideront personnellement.

La prise de contact

Pour commencer, vous devez contacter nos professionnels. En appelant l’une de nos agences, vous pourrez immédiatement acquérir un devis qui est basé sur une première évaluation de votre cas. Bien évidemment, cette dernière pourra être revue selon les résultats de notre inspection.

L’intervention

En fonction de votre disponibilité, un rendez-vous sera alors pris afin de réaliser le nettoyage. Quand l’inspection est achevée, nous ne procédons pas uniquement à asperger chaque recoin de produits. Nous traitons aussi l’infestation en profondeur. En général, nous recherchons les principales causes du problème afin d’y apporter les solutions les plus adaptées. Nous veillons également à la prévention afin d’empêcher une nouvelle apparition de puces.

Le suivi

Étant toujours à l’écoute de tous vos besoins, NORD NETTOYAGE n’hésite pas à établir une véritable relation de confiance avec ses clients. Outre nos conseils professionnels, nous vous proposons également un suivi pour que vous puissiez reprendre votre vie d’avant.

FAQ

Puces et tiques : quelles sont leurs différences ?

Les tiques sont des parasites externes appartenant à la famille des arachnides (arthropodes/arachnéens). Elles peuvent transmettre la maladie de Lyme par exemple.

Les puces sont aussi des parasites externes qui appartiennent, quant à elle, à la famille des insectes. Elles peuvent engendrer des allergies et transmettre des maladies comme les griffes du chat, ainsi que des ténias. Malheureusement, vous pouvez être infecté par un ténia par le simple fait d’ingérer à votre insu une puce infectée.

Peut-on savoir si un parasite externe est dangereux ?

La majorité des parasites externes comme les tiques, les acariens, les poux et les puces peuvent représenter un danger pour votre chien ou votre chat. Ils peuvent provoquer de l’irritation, des démangeaisons et même de l’anémie. En outre, ils peuvent transmettre différentes maladies. En cas de présence de parasites, vous devez immédiatement emmener votre animal de compagnie chez le vétérinaire.

À quelle fréquence dois-je vérifier la présence de puces ?

Le mieux serait de réaliser des vérifications tous les jours pour voir si votre animal a des puces, notamment lorsqu’il revient de l’extérieur. En effet, les puces peuvent survivre en dehors du logement, notamment pendant les périodes plus chaudes.

Puis-je être contaminé par les puces si mon chien/chat dort avec moi ?

Sachez que les puces adultes bondissent rarement d’un animal à un autre ou encore d’un animal à l’homme. Cependant, dans le cas de contacts rapprochés, elles pourraient bien bondir sur vous. Mais heureusement pour vous, elles ne demeurent pas. En général, les puces adultes qui entrent en contact avec vous sont les puces de parquet qui sont issues de votre milieu.

Les animaux domestiques à poils ras ont-ils moins de chance d’être contaminés par des puces ?

À vrai dire, non. La longueur des poils n’a aucune influence sur la contamination par les puces.

Est-ce qu’il est faisable d’éliminer les puces de façon naturelle ?

Pour le moment, aucune preuve scientifique bien étayée et solide n’a attesté qu’un tel ou tel produit antipuces bio ou encore naturel est efficace à 100 % dans la lutte contre ces parasites. Il vous est donc conseillé de faire appel à un professionnel comme NORD NETTOYAGE pour protéger au maximum votre animal de compagnie, votre foyer et vous.

Que puis-je faire si mon chien/chat avale une puce morte ?

En général, avaler une puce morte n’est pas directement dangereux pour votre chien/chat. Toutefois, les puces peuvent transmettre le ténia et donc le contaminer. Dans ce cas, il est vivement conseillé de réaliser un traitement contre les ténias. Pour rappel, nous pouvons parfaitement être contaminés par le ténia, notamment les enfants qui aiment marcher à quatre pattes sur le sol et qui mettent sans cesse leurs mains dans leur bouche.