Le nettoyage des résidences pendant l’épidémie du coronavirus

Cela fait maintenant quelques mois que la pandémie Coronavirus a fait son apparition sur notre planète. Bien que la plupart des pays aient choisi de mettre fin au confinement pour permettre à tout le monde de se remettre au travail, il ne faut jamais baisser la garde, parce que le danger est toujours là, plus présent que jamais. En effet, il est toujours aussi effrayant qu’il y a quelques semaines, lorsque le taux de cas infectés et le nombre de morts ne cessaient d’augmenter en flèche. Cela dit, le respect des barrières sanitaires et les mesures mises en place par le gouvernement sont les seuls moyens de s’en sortir vivant. Entre autres, il y a le nettoyage qui doit être au cœur des préoccupations de tout le monde.

En quoi le nettoyage des résidences est-il important comme jamais ?

La propreté des résidences a toujours été au centre des préoccupations des copropriétaires et des locataires, mais avec la propagation effrayante du virus, il faut plus que jamais miser sur la bonne hygiène de vie afin d’endiguer totalement cette propagation. Effectivement, si l’on croit aux CDC, il est fort possible d’attraper le covid-19 en touchant accidentellement sur une surface ou un objet contaminés, ce qui rend le virus plus terrifiant encore. Ainsi, il est possible de contracter ce satané virus en touchant les boutons d’un ascenseur, un interrupteur, une poignée porte et d’autres équipements de la copropriété.

Mais ce n’est pas tout ! Les chercheurs ont prouvé que le covid-19 peut rester vivant et actif sur certaines surfaces et objets pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours pour les endroits où les conditions sont favorables pour son développement. Cela dit, il est important, voire indispensable, de nettoyer et d’assainir les surfaces que les colocataires ou copropriétaires touchent assez fréquemment.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir connaitre la différence entre nettoyer et assainir. C’est très important afin de prévenir la propagation des germes. Notez alors que nettoyer englobe tous les travaux de nettoyage des parties communes des résidences visant à éliminer les germes, la saleté et toutes sortes d’impureté. Par exemple, dans le cadre du nettoyage, en fait généralement l’usage d’une éponge savonneuse pour essuyer une surface de travail. Ce qui est bien différent de l’assainissement qui consiste à réduire le nombre de germes et de bactéries sur une surface en utilisant des produits chimiques. Cela dit, pour réduire le risque d’infection dans le bâtiment, il est important de nettoyer d’abord, puis l’assainir.
Si le nettoyage doit être fait à une fréquence régulière, l’assainissement peut être réalisé une fois par mois par exemple. Quoi qu’il en soit, l’assainissement et le nettoyage des résidences constituent l’une des barrières sanitaires les plus efficaces pour combattre le coronavirus. Si en cas général, c’est le syndic de la copropriété qui fixe la date et le jour de nettoyage des parties communes des résidences, en cette période difficile, les copropriétaires et colocataires eux-mêmes peuvent s’y mettre.

Les consignes de nettoyage copropriété à prendre en compte

Lors de la désinfection des immeubles, il est important de respecter à la lettre quelques consignes bien notées pour éviter de prendre des risques inutiles. Si le syndic de copropriété a fait intervenir une entreprise de nettoyage pour réaliser les tâches, celle-ci vous fournira sans aucun doute une liste des choses à faire et d’équipement de protection à se munir.
Tout d’abord, il faut porter des équipements de protection tout au long du ménage. On parle ici notamment des articles de protection personnelle à savoir des gants jetables, un tablier, une blouse et bien sûr une protection facile. Pour cette dernière, vous pourrez privilégier un masque du commerce ou fait maison, le virus étant trop gros pour s’introduire dans des parois fines des tissus, tous les masques peuvent faire l’affaire. Dans tous les cas, veillez à toujours vous laver les mains après avoir enlevé le masque et les gants.
Aussi, notez qu’il est important de bien aérer les pièces avant de procéder au grand ménage. Par ailleurs, les professionnels recommandent d’ouvrir les portes donnant sur l’extérieur ainsi que les fenêtres. Pour le cas des parties communes d’un appartement qui sont souvent des couloirs, des ascenseurs ou des balcons, c’est-à-dire sans portes ni fenêtres, il est recommandé d’utiliser des ventilateurs qui permettent de favoriser une bonne circulation d’air avant de commencer à nettoyer ou à assainir.
Une fois que le nettoyage est fini, veillez à retirer en toute sécurité tous vos équipements de nettoyage. On fait ici surtout référence à vos vêtements et vos autres protections comme la blouse, les gants, les masques, etc. Si possible, ne portez pas ces vêtements pour retourner dans votre appartement, parce qu’il est fort probable qu’ils ont également contracté le virus. Ainsi, prévoyez des vêtements de rechange et jetez tout de suite ceux que vous avez portés durant le nettoyage. Autrement, soyez sûr de laver ces vêtements avec de l’eau et du savon sur-le-champ.

Les bons gestes à adopter durant et après le nettoyage

Outre les équipements de précaution et les autres méthodes à adopter, de bons gestes sont également à privilégier pour rendre le nettoyage plus efficace encore, sans vous mettre en danger. Pour commencer, lavez bien vos mains, nettoyez et assainissez. Pour le nettoyage, utilisez un savon, un détergent et de l’eau afin d’éliminer toutes sortes de saletés à savoir, les graisses, les germes, la poussière et bien d’autres. Dès que la surface est propre au vu de l’œil, commencez l’assainissement. En vous aidant des sprays, appliquez un désinfectant, laissez-le agir pendant quelque temps avant de l’essuyer. Si possible, misez sur des lingettes jetables. À défaut, assurez-vous de bien laver le chiffon à chaque utilisation.
Aussi, il faut utiliser le désinfectant le plus approprié afin de garantir son efficacité. Notez alors que la plupart des désinfectants ménagers enregistrés par l’Agence de protection de l’environnement doivent être dilués au moins de 70 % d’alcool dans sa composition. Cela en va de même pour les solutions de nettoyage qui contient de l’eau de javel. Lors de l’assainissement, accordez une importance plus prononcée aux surfaces les plus touchées par les résidents telles que les interrupteurs, les poignées de porte, les robinets, les boutons des ascenseurs, etc.

Par ailleurs, vous devez faire preuve de vigilance en choisissant vos désinfectants et vos détergents afin d’avoir la certitude qu’ils tuent bien les virus. Pour ce faire, jetez un coup d’œil sur les dates de péremption, etc. Aussi, vérifiez si ces produits ne vont pas apporter des problèmes additionnels, car ils peuvent libérer des gaz toxiques dont son inhalation est dangereuse.
Tout au long du nettoyage, évitez de toucher votre visage, car vos mains sont certainement déjà infectées. Dans le cas où vous portez des masques, veillez à faire toujours attention. Tant que vos mains ne sont pas encore lavées et bien désinfectées, ne touchez jamais votre nez et vos yeux et le reste de votre visage.
Également, il est impératif de vider l’aspirateur après chaque nettoyage. Cela permet d’évacuer toutes les saletés et impuretés qui s’y accumulent.

Faire recours aux contenus de son placard pour nettoyer les parties communes

En dehors de l’assainissement et du nettoyage convenu avec les copropriétaires et le syndic de la copropriété, vous pourrez également réaliser des nettoyages vous-mêmes à chaque nouvelle entrée et sortie du bâtiment. Par ailleurs, l’OMS indique clairement que l’alcool au même titre que le chlore peut être d’une grande aide pour désinfecter les surfaces. Toutefois, ce processus de nettoyage et désinfection doit être réalisé suivant les recommandations appropriées.
Aussi, notez qu’il existe certains produits écologiques et entièrement biodégradables que vous disposez certainement dans vos placards qui peuvent vous aider dans l’assainissement des parties communes et privées de votre domicile en cas de pénurie d’eau de javel et des sprays désinfectants.
Dans un premier temps, il y a le vinaigre blanc qui est un nettoyant et un aseptisant par excellence. Dilué ou non dans un brumisateur, le vinaigre blanc vous permet de nettoyer en profondeur certains objets et équipements de la résidence à savoir les parois de douche, les sols, les vitres, la robinetterie, etc. Si l’odeur du vinaigre blanc est un peu forte, elle peut disparaître facilement, contrairement à celle de l’eau de javel. De plus, elle n’est pas toxique pour la santé. Cependant, il faut éviter à tout prix de faire bouillir le vinaigre blanc, car il risque de devenir très corrosif.
Ensuite, il y a le bicarbonate de soude, qui est un produit plus ou moins sous-estimé, mais qui peut être votre meilleur allié pour récurer votre évier et autres. Par ailleurs, le produit s’utilise très facilement étant donné qu’il suffit dans la plupart de cas de laisser sa poudre sur les surfaces incrustées avant d’y verser de l’eau bouillie. En laissant le bicarbonate de soude agir sur la surface à assainir pendant quelques heures, il peut éliminer toutes sortes de saleté et impureté. Cependant, n’oubliez pas de rincer correctement la surface nettoyée après le nettoyage pour avoir un résultat impeccable.

Le danger de la contamination environnementale

Les études réalisées par les chercheurs ont mis en évidence la durée de vie du virus sur différentes surfaces. Ils ont alors pu déduire des conclusions très inquiétantes en pulvérisant le virus sur différents supports et surfaces tout en réalisant des tests réguliers. À noter alors que plusieurs paramètres conditionnent la durée de vie du covid-19 sur un support donné. Cela dit, le type de support, la température, l’humidité résiduelle ainsi que la concentration virale peuvent impacter la durée de vie de ce satané virus.
Selon la nature des matériaux ainsi que la quantité du virus déposée, le covid-19 peut vivre entre 2 heures et 9 jours à la température ambiante.
Les mêmes études parues dans la « The new England Revue of Medicine » ont permis alors de déduire que le virus covid-19 peut survivre pendant environ 3 heures dans l’air, 24 heures sur du carton et jusqu’à 3 jours, voire plus sur du plastique et de l’acier, d’où l’importance de désinfecter fréquemment les balcons, les poignées de porte, les accoudoirs et les autres équipements de la copropriété réalisés avec de l’acier et du plastique.
Sur une surface en bois, le covid-19 peut survivre jusqu’à 4 jours sur le bois et 5 jours sur du verre. Cela dit, protégez-vous et vos proches en procédant au nettoyage des résidences et désinfection des immeubles assez fréquemment. Si jamais, vous n’êtes pas certain de pouvoir faire le processus de nettoyage et d’assainissement correctement, le plus simple et le plus prudent sont de faire appel à une entreprise spécialisée dans le nettoyage. Professionnelle du métier, l’entreprise peut réaliser la désinfection des immeubles suivant les normes imposées par le gouvernement tout en ayant la garantie de préserver l’environnement.

Evaluez notre article !
[Total: 0 Average: 0]