Tout savoir sur le nettoyage des dégâts d’eau par des professionnels de NORD NETTOYAGE

Il peut arriver que l’eau s’infiltre par le sous-sol d’un bâtiment, par le toit ou toute autre ouverture, causant des dommages plus ou moins graves à votre maison. En cas de dégâts d’eau importants, le recours à un professionnel du domaine s’avère la meilleure option pour vous assurer que les opérations nécessaires seront prises en charge rapidement et dans les règles de l’art.

Que faire lorsque survient un dégât d’eau ?

Dès que vous repérez une fuite d’eau, fermez rapidement l’entrée d’eau principale et coupez le débit au compteur. Sortez tous les biens que vous pouvez transporter afin de les préserver des dommages. Appelez immédiatement une entreprise experte en nettoyage de dégât d’eau, qui pourra déterminer sur place quelle est la cause du problème.

Il peut s’agir…

  • d’infiltrations d’eau au travers de la toiture ;
  • de l’engorgement et du débordement des gouttières et des chenaux ;
  • d’une fuite ou d’une rupture des tuyaux ou des conduites d’eau
  • ou provenir du dysfonctionnement d’un appareil ménager (lave-linge, lave-vaisselle, baignoire…).

Avant de commencer le déblayage/nettoyage comme tel, l’expert doit identifier le type d’eau (noire, grise ou claire) et en trouver l’origine. L’eau grise provenant des dégâts des eaux usées peut contenir des bactéries et/ou des virus, et encore plus l’eau noire (ou vannes), puisqu’elle provient habituellement des égouts. Dans certains cas, le spécialiste du nettoyage de dégât d’eau peut demander aux occupants d’évacuer le logement pendant la période des travaux de nettoyage. Prendre en charge le nettoyage des dégâts d’eau signifie aspirer l’eau, assécher les matériaux, assainir et décontaminer les lieux si nécessaire, avant de nettoyer puis de restaurer. Ces opérations nécessitent le savoir-faire et l’expérience de spécialistes du domaine.

Note: si vous avez souscrit à une assurance habitation, il sera avisé d’informer votre représentant de la présence d’un dégât d’eau chez vous. Si le problème provient d’un logement voisin du vôtre, il faudra remplir un constat avec son occupant principal. Il peut être utile de prendre plusieurs photos des zones touchées par le dégât d’eau.

Les différents étapes du nettoyage

1. L’assèchement

Après avoir extrait le maximum d’eau accumulée, l’entreprise de nettoyage après sinistre doit rapidement réduire l’humidité dans toute la zone touchée par le dégât d’eau, incluant les cloisons, les plafonds, le parquet, ainsi que le mobilier s’il y en a. Une société spécialisée dispose du matériel nécessaire pour effectuer ces opérations ; elle peut aussi installer un déshydrateur (aussi appelé « déshumidificateur ») d’air – qui a pour but de favoriser l’évaporation de l’humidité présente dans l’air et de faire baisser rapidement le pourcentage d’hygrométrie. Si le dégât d’eau vient d’une infiltration ou de remontées capillaires, une centrale d’assèchement peut être utilisée. L’air vicié est aspiré puis est ensuite soufflé par l’évaporateur. La vapeur condensée et l’eau recueillie dans un réservoir prévu à cette fin peuvent ensuite être rejetés dans un système d’évacuation. Il est toujours préférable de ne pas tenter d’effectuer soi-même un pompage et un assèchement, car s’il reste de l’humidité dans les espaces inondés, la moisissure et les bactéries pourront rapidement s’y développer. Elles peuvent s’immiscer dans les sols, les murs, les textiles et les meubles. Quand les zones concernées par le dégât d’eau ont été entièrement asséchées, le spécialiste peut s’occuper de tout ce qui risque d’affecter le bâti à moyen et/ou à long terme.

2. l’assainissement

S’il s’agit d’un dégât d’eau important, il est toujours avisé de recourir au professionnalisme d’une entreprise de nettoyage reconnue pour assainir les lieux. Une société spécialisée dans ce domaine possède une connaissance approfondie des appareils et des produits désinfectants qu’il est nécessaire d’utiliser pour cette opération. Elle permet de ne laisser aucun risque de moisissure. Ses experts sont en mesure de prendre en charge l’extraction de l’eau, le nettoyage, et le séchage des matériaux et des structures, avant de procéder à l’assainissement (et parfois à la désinfection) de la zone. Tant qu’un espace touché par l’eau n’a pas été asséché, déshumidifié et assaini, on ne peut commencer la remise en état du logement.

3. La décontamination/désinfection

Plus rapidement les eaux sont aspirées, moins le bâtiment ne subira de graves dommages. Par contre, il peut arriver qu’un dégât d’eau ou une inondation ne soit pas constatés assez rapidement ; dans ce cas, il y a de fortes chances que le lieu ait subi un certain degré de contamination en raison de l’eau stagnante et des infiltrations. Lorsque l’air est contaminé par la présence de champignons ou de bactéries dans un espace confiné, cela peut causer des problèmes de santé importants aux occupants des lieux. La décontamination devient alors urgente. Parfois, les spécialistes n’auront d’autre choix que d’ouvrir murs, sols et plafonds pour traquer les agents polluants et les éliminer. Une entreprise spécialisée en dégâts d’eau sait comment désinfecter toutes les surfaces affectées à l’aide de produits fongicides, virucides et antibactériens, avant de procéder au nettoyage des lieux. Dans certains cas, l’utilisation de machines à hydroxyle, à ozone et des fumigateurs constitue la solution à envisager. Pour ces raisons, tenter de décontaminer soi-même un logement est fortement déconseillé.

4. Neutraliser les odeurs d’humidité

En principe, un logement qui a été asséché convenablement et décontaminé pour le débarrasser du risque de moisissure, ne devrait pas dégager d’odeurs désagréables. Dans le doute, n’hésitez pas à demander à votre spécialiste du nettoyage après sinistre de vérifier l’hygrométrie des lieux et la qualité de l’air ambiant. N’oubliez pas que la moisissure peut s’être infiltrée à votre insu dans des meubles, des objets, en particulier dans les textiles. Il ne suffit que de quelques spores pour que se répandent les bactéries, reconnaissables à leur odeur de moisi. Les surfaces concernées peuvent être traitées à l’aide de produits neutralisateurs.

Note:

Pour garantir la qualité du nettoyage, et de la rénovation s’il y a lieu, assurez-vous de vous adresser à une entrepreneur agréé possédant les accréditations et la formation requises. Une société spécialisée doit disposer de l’équipement, des tenues de travail et des produits nécessaires pour effectuer le nettoyage des lieux inondés. Elle doit garantir une intervention rapide et efficace ; un expert dans ce domaine peut aussi vous conseiller pour le détaillé de votre déclaration de sinistre auprès de votre assureur.



Quelles rénovations un dégât d’eau peut-il exiger ?

Tout dépend de la gravité des dommages découlant du sinistre, qu’il s’agisse de dégâts des eaux usées ou d’autres sources. Dans les cas plus graves – une inondation par exemple – il peut s’avérer nécessaire de remplacer des sols et des cloisons, ou même une partie de la charpente, si trop imbibée d’humidité. Les placo-plâtres sont souvent à changer, car ils sont perméables. Les tapis et certains recouvrements de sols peuvent parfois être nettoyés à fond, asséchés puis remis en place. Un expert sera en mesure de vous indiquer s’ils peuvent être récupérés ou non. Si le câblage électrique installé dans les murs a été affecté par le dégât d’eau, il sera nécessaire de le faire inspecter par un électricien avant de changer quoi que ce soit. Certains meubles ainsi que les panneaux de plafond pourront être sauvés, s’ils ont été séchés dans les 24 heures ; sinon, il faudra les remplacer pour éviter le risque de contamination par les moisissures. Certaines entreprises se spécialisent uniquement dans le nettoyage après dégât d’eau et autres sinistres, alors que d’autres proposent également un service complet de rénovation. Une fois la restauration des structures complétée, il est temps de passer à l’étape de la remise en état des lieux.

La remise en état

Cette opération a pour but de redonner à une maison ou un logement son aspect original, après avoir subi un sinistre. Ce peut être une occasion d’embellir davantage son milieu de vie. Qu’il s’agisse de peinture, de pose de papier peint ou de l’application d’un revêtement de sol, retenez que les surfaces doivent d’abord être entièrement sèches, lisses et saines avant de pouvoir procéder. Pour la peinture, il est important de suivre certaines étapes pour réhabiliter des murs et des plafonds qui ont été endommagés par l’eau :

  • Bien aérer la pièce avant d’y travailler
  • Nettoyer et bien préparer les supports (gratter les dépôts de plâtre et de peinture, colmater les petites fissures, poncer pour lisser)
  • Application d’un traitement anti-moisissure
  • Application d’une sous-couche d’impression hydrofuge
  • Application de la peinture de surface (idéalement glycéro, non acrylique)
  • Laisser sécher au moins pendant 24 heures entre les couches

Si ces mesures de précaution vous semblent un peu complexes, adressez-vous à un professionnel de la rénovation après sinistre pour effectuer ces tâches pour vous.

L’importance de demander des devis

Il est fortement recommandé de faire une demande de devis préalable pour toutes les opérations proposées par l’entreprise spécialisée qui a procédé à l’inspection de la zone sinistrée. C’est la meilleure façon d’établir à l’avance vos prévisions budgétaires, et c’est généralement gratuit ! S’adresser à des professionnels certifiés pour les travaux de nettoyage après un dégât d’eau s’avère toujours une décision éclairée ; quand il s’agit de sa santé et de celle de sa famille, aucun risque ne doit être encouru.

NORD NETTOYAGE