Reconnaître et identifier le syndrome de Diogène

Lorsqu’une personne est victime de ce syndrome, il y a plusieurs façons de le reconnaître. Il s’agit avant tout d’un comportement de négligence qui se traduit directement par une hygiène négligée, aussi bien dans le lieu de l’habitation que directement sur l’hygiène corporelle de la personne en question. L’environnement dans lequel évolue la personne est une accumulation de débris et de différentes saletés. Cependant le logement insalubre ne pose aucune difficulté à la personne victime de ce syndrome. Au contraire, elle multiplie la collecte des différents objets se rapprochant de la syllogomanie.

Qu’il s’agisse d’excréments, de journaux, de boîtes de conserves, d’aliments ou de n’importe quels autres déchets en tout genre, la personne refuse de jeter ces différents objets et préfère les accumuler dans sa demeure. Cela soulève la problématique de l’hygiène, mais également des bonnes relations avec le voisinage. Généralement ce syndrome touche les personnes isolées et se mettre en défaut par rapport à la société, pensant qu’elles sont incomprises et de ce fait elles sont rejetées.

Une situation alarmante

Selon différents spécialistes du syndrome de Diogène, certains signes caractéristiques sont souvent retrouvés chez les personnes atteintes de la maladie. Ce sont des personnes en très grande détresse psychologique qui ne demande finalement aucune aide, alors qu’elles sont véritablement dans le besoin. Bien que la situation soit préoccupante à la fois pour la personne et pour l’hygiène de la demeure, elles refusent généralement d’avoir une aide extérieur, préférant se réfugier dans une certaine forme de solitude, en se séparant des amis et de la famille.

Plus l’isolement est important, plus le syndrome s’accentue poussant vers des cas de plus en plus graves. Cette rupture sociale est difficile à accepter et à comprendre pour la famille, ce qui engendre des difficultés supplémentaires pour la personne victime du syndrome.

Au final, le syndrome de Diogène se traduit par rapport à l’hygiène compliquée avec un lieu de vie totalement encrassé et désordonné. Cela marque également une rupture sociale avec le monde extérieur, se traduisant cette fois-ci par une exclusion totale ou partielle du fait d’une incompréhension permanente.

Les différents paramètres à prendre en compte pour détecter la maladie

Il n’y a pas de distinction sociale concernant les hommes et les femmes pour être atteint du syndrome, même si la majorité des études montre que les femmes sont plus touchées par ce phénomène. Toutes les tranches d’âge sont également concernées, même si une fois de plus une certaine tendance se dégage au niveau des personnes âgées.

Il n’y a pas de facteurs communs par rapport au lieu d’habitation, qu’il s’agisse d’une demeure en campagne ou en ville, dans un appartement ou dans une maison, cela n’a aucune influence par rapport à la maladie. Ce qui est certain, c’est que l’hygiène corporelle et l’hygiène du logement sont systématiquement identiques, traduisant des problèmes d’insalubrité.

L’hygiène déplorable entraîne forcément des problèmes sur le plan social, créant une forme d’isolation de la personne victime du syndrome. Refusant l’aide extérieure car lui semblant insensé, elle s’enfonce davantage dans une spirale traumatisante avec des effets très négatifs pouvant aboutir jusqu’à la mort de l’individu, pour les cas les plus extrêmes.

Quels sont les facteurs déclenchants ?

D’un point de vue médical, les personnes vivant dans une maison Diogène s’offre souvent d’une maladie schizophrénique, de type Alzheimer mais également avec certaines tendances paranoïaques. D’autres maladies liées à l’alcoolisme peuvent également favoriser le développement du syndrome.

Mais au-delà des maladies médicales, il s’agit surtout de la personnalité en elle-même qui aboutit à ce genre d’extrême. Les individus sont caractérisés par une intelligence supérieure à la normale, avec une personnalité très complexe et parfois même attirante.

Cependant, un événement traumatisant va littéralement modifier la personnalité de l’individu développant chez lui le syndrome. Il s’agit souvent d’une situation traumatisante qui a été vécue à l’enfance, dans une période entre zéro et trois ans, ce qui a créé une véritable fracture psychologique encouragée par des facteurs génétiques prédisposants.



L’une des principales difficultés avec la maladie, c’est que la personne victime ne s’en rend absolument pas compte. Pour elle, ce sont les personnes extérieures qui sont dans l’erreur, c’est pourquoi une certaine forme d’incompréhension ne cesse de planer entre les différentes personnes intervenantes.

Comment reconnaître une maison Diogène ?

Ce n’est pas parce que personne ne range pas les différents objets de sa maison, qu’elle est directement atteinte du syndrome. Le phénomène de Diogène est avant tout une situation extrême qui touche n’importe quelle catégorie sociale, aussi bien dans les campagnes que dans les villes, mais également dans les maisons ou les appartements. À partir du moment où l’individu est touché par cette maladie, son logement devient totalement insalubre avec une accumulation d’emballage, de papier, de déchets, d’excréments, de nourriture et de n’importe quels autres objets.

Les conséquences sont doubles, à la fois pour l’individu souffrant de ce syndrome car il met sa vie en danger à cause d’une hygiène déplorable, mais également pour le voisinage. Les odeurs, les insectes, les rats sont forcément des facteurs nuisibles qui peuvent véritablement causer des soucis d’insalubrité.

Comment débarrasser une maison Diogène ?

Bien que l’opération de nettoyage Diogène peut être réalisée par n’importe qui, certaines sociétés sont spécialisées dans ce type de désinfection, en utilisant le matériel approprié et du personnel qualifié.

À l’aide d’une combinaison adaptée et d’une méthodologie sans faille, les pièces seront débarrassées progressivement avec l’utilisation de bennes adaptées pour que les différents objets puissent directement être envoyés dans la déchetterie. Étant donné l’état d’insalubrité avancée de la maison, il est nécessaire d’être équipé avec du matériel adapté, pour que le nettoyage Diogène puisse être véritablement efficace, sans mettre en danger le personnel travaillant dans ce domaine.

 

Une fois que les différents objets ont pu être débarrassé du logement, un travail de désinfection en profondeur prendra forme, en fonction de l’état d’insalubrité. L’utilisation de produits adaptés pour les différentes traces de salissures et les différentes odeurs nauséabondes doit se faire dans le respect de l’environnement.

De plus, des traces d’humidité peuvent également apparaître alors qu’elles n’étaient pas visibles initialement du fait de l’accumulation d’objets.

Le nettoyage Diogène peut se faire dans le cadre d’un déménagement ou après un décès. Pour éviter aux personnes de se mettre en danger et de perdre énormément de temps pour trier tous les objets, il ne faut pas hésiter à demander une société spécialisée qui s’occupera de vider intégralement le logement, de le nettoyer en profondeur et si nécessaire d’effectuer les travaux de rénovation si la maison ou l’appartement est endommagé.

Entreprise de nettoyage extrême et de désinfection.